RSSNewsletterGoogle+YoutubeTwitterFacebooksocial ala

Manchega, femelle de vautour moine observée dans le sud de la France.

Manchega photographiée dans le pays basque français le 6 de avril 2015. photo : Laurence GoyenechePeu après sa libération en octobre 2014, Manchega s'est éloignée de la colonie de Boumort-Alinyà et s'est dirigée vers l'ouest de la chaîne pyrénéenne, qu'elle n'a pas quitté depuis.

Voici un oiseau dont nous aurions eu bien du mal à retrouver la trace sans le support des nouvelles technologies. Manchega est équipée d'un émetteur GPS/GSM dernière génération, grâce auquel nous pouvons suivre ses moindres déplacements avec la plus grande exactitude.

Mais voilà, rien ne remplace une observation directe. Nous avons bien souvent pensé à partir à sa recherche. Mais sur quel site nous rendre pour être sûrs de la croiser ? L'oiseau sillonne le pays basque français d'un bout à l'autre, sans se limiter à un seul secteur ...

Nous avons donc envoyé un avis de recherche au réseau LPO-Mission Rapaces du 64, qui a démontré une fois de plus son efficacité. Très vite, on nous répondait qu'un vautour moine avait été vu quelques jours auparavant et que l'observation avait été enregistrée sur la base de données naturaliste Faune Aquitaine : Le 6 avril, en milieu de journée, Manchega a été observée en vol sur une zone transfrontalière des Pyrénées Atlantiques par Laurence Goyeneche, Sophie Damian, Miguel Eraso, Cécile Roby, Florence Aguerre et Aurélie Calmette. Grâce aux informations qui nous ont été rapportées par Laurence Goyeneche nous pouvons être confiants que l'oiseau se trouve en bonne condition physique et est à même de repérer les ressources alimentaires du secteur.

Afin de faciliter son identification, Manchega porte sur le tarse droit une bague jaune de lecture à distance  (MPT) et les rémiges primaires 8 et 9 décolorées sur l'aile droite. Née en 2013, elle avait été admise en soins dans un Centre de Sauvegarde de Castilla-La Mancha (El Chaparillo, Ciudad Real), d'où son nom de "Manchega". Elle a ensuite été cédée au GREFA pour son insertion dans le Projet de Réintroduction du Vautour moine dans les Pyrénées.

Les vautours d'âge juvénile et immature connaissent une tendance à la dispersion qui les pousse à explorer de vastes territoires. Espérons que Manchega revienne bientôt dans les Pré-Pyrénées catalanes pour s'installer dans la colonie de Boumort-Alinyà, qui compte déjà 45 individus et 9 couples reproducteurs en 2015.

Nous remercions tout particulièrement Laurence Goyeneche, Martine Razin et Didier Peyrusqué pour leur collaboration.
Les émetteurs que portent les oiseaux sont financés par Red Eléctrica de España.

Post-Scriptum : Au moment où nous écrivons cet article, nous apprenons que Lorena, une autre femelle de Vautour moine libérée à Boumort-Alinyà, a été observée en France le 17 avril dans les Grands-Causses par Thierry David de la LPO, et à la fin du mois dans les Baronnies par Julien Traversier de l'Association Vautours en Baronnies.

GREFA

Monte del Pilar S/N

28220 Majadahonda

Madrid

Telf: (34) 91 638 75 50

Esta dirección de correo electrónico está siendo protegida contra los robots de spam. Necesita tener JavaScript habilitado para poder verlo.

GREFA, inscrita en el Registro Nacional de Asociaciones con nº 66711, ha sido declarada Entidad de Utilidad Pública.

Sala de prensa

Acerca de GREFA

GREFA (Grupo de Rehabilitación de la Fauna Autóctona y su Hábitat) es una organización no gubernamental sin ánimo de lucro, que nace en 1981 como asociación para el estudio y conservación de la naturaleza. Está formado por personas sensibles a ciertas actividades humanas que provocan el deterioro y la destrucción de parte de nuestro entorno natural.

Birdingtop

Fatbirder's Top 1000 Birding Websites